Accueil > La Compagnie >  Notre équipe

L’équipe d’Ici Même et Là Aussi

 

Malika EVEN : Présidente

 

Margarida NOGUEIRA : Trésorière

 

 

Hervé Vincent : Attaché de production au fonctionnement général de la compagnie et des projets Passe La Parole et ateliers

Après un master en droit et des études en histoire de l’art, Hervé a passé les 15 premières années de sa vie professionnelle dans le secteur de la mode au poste de chef de produit puis de directeur de collection. Il a ensuite décidé de voler de ses propres ailes en créant une première société (de production de sirops pour la cuisine) puis l’ouverture d’un concept shop à Londres (boutique de décoration, galerie d’art et café). Depuis son retour en France, il a travaillé à la réorganisation d’une société de négoce en art puis à la conception d’un site internet de rencontres sociales. Fort de ces expériences multiples, il devient en novembre 2016 attaché de production pour la compagnie, accompagnant le développement des différents projets ainsi que de leur financement. Parallèlement il développe le conseil en entreprise pour d’autres projets indépendants, notamment un site internet pour lequel il est consultant artistique et stratégique.

imlaproduction@gmail.com

 

Anaïs Robbe : Attachée de production

Après des études de management culturel, Anais finit son master à New York et elle y travaille en tant que chargée de production événementielle à la galerie d’art Voce Di. Son visa expiré, elle retourne à Paris et rejoint le Conseil Économique Social et Environnemental en tant que chargée de mission au pôle événementiel pour les expositions culturelles. Après des missions au Centre Pompidou et au Champs-Elysées-Film-Festival en production et relations publiques, elle intègre le groupe Robin&Co et devient collaboratrice artistique et coordinatrice pour de nombreuses pièces de théâtre diffusées en direct pour France Télévision. En 2018, elle intègre en cycle de formation professionnelle le Studio de Formation Théâtrale à Vitry-sur-Seine et participe au 22e rencontres internationales de théâtre en Corse, présidées par Robin Renucci.
Elle cofonde la Compagnie Tout le monde n’est pas normal en tant qu’artiste-interprète. Leur premier spectacle « Le Dépôt Amoureux » est lauréat de quatre festivals dédiés aux créations émergentes.
Elle intègre début 2021 la Compagnie Imla en tant qu’attachée de production.

 

Mathilde Flament-Mouflard : Coordination des ateliers

Bercée par le théâtre et les livres depuis l’enfance, Mathilde a fait ses premiers pas sur les planche au théâtre d’Auxerre, avant de poursuivre son parcours au Studio Evi’danse où elle prend des cours de danse et de comédie musicale. Des années plus tard, en parallèle d’un Master Recherche dédié au théâtre contemporain et à la littérature britannique à la Sorbonne, elle intègre l’Ecole Claude Mathieu et y suit une formation de comédienne. En 2017, elle fonde la compagnie Le Fil de la Plume où elle travaille à l’écriture et la mise en scène de projets contemporains où se mêlent théâtre, danse et musique, ainsi qu’à la production et diffusion de spectacles. En 2019, elle part travailler un an en service civique dans la compagnie de Catherine Anne – A Brûle pourpoint, pour la reprise de Trois Femmes et de J’ai rêvé la Révolution, à la production, la diffusion mais aussi en régie plateau. En plus de son activité au sein d’IMLA, elle travaille actuellement à la production et la diffusion pour la Cie Passages, et à la production du spectacle Black & Light de Pauline Corvellec, entre Paris et Bruxelles.

imlaaction2@gmail.com

 

 

 

Madoray : Autrice, conceptrice artistique et comédienne pour « Excusez-moi c’est l’émotion » et « Gérard le canard » . Autrice et metteuse en scène pour « Si c’est une
fille … et autres histoires »

 

Elle débute le théâtre en 1999 avec Pierre de Galzain – Cie Théâtre Légende – Paris. En 2001, elle découvre le clown avec Fredem Zegelstein (enseignement Jacques Lecoq et Théâtre du Mouvement). Parallèlement elle suit des formations conte de Gil Bizouern, de théâtre de Radka Riaskova, puis se forme et travaille pour la Cie Un Excursus dans «Tempêtes», adaptée par Barbara Bouley, de Shakespeare et Kossi Efoué, assistée d’Eléonora Rossi. Elle suit des stages de clown avec Eric Blouet, Bruno Deleu, Michel Cerda, Heinzi Lorenzen, Hervé Langlois, Fred Robbe, Tayeb Hassini

Dans le cadre universitaire, en 2006, elle crée «La Vie c’est pas du gâteau», sa première création clown, représenté au Théâtre de Lenche. Lors d’un échange d’un an avec le Québec, elle crée une forme courte théâtrale, « Histoires », avec Agathe Bouvet, assiste Alex Fecteau, Collectif NOUS SOMMES ICI , à la mise en scène pour  « L’Etape », joue dans « Face au Mur, Tout va mieux » de Martin Crimp mis en scène par Christian Lapointe, CIE Théâtre péril, travaille l’écriture avec Jean-François Caron, dramaturge et scénariste. A son retour en France, elle participe à la création de la compagnie Ici Même et Là Aussi , et à ses activités en tant qu’autrice, comédienne, metteuse en scène et formatrice. Elle est aussi comédienne pour la compagnie Compas Austral, spectacles jeunesse autour des sciences et des questions environnementales. Elle est conseillère artistique-regard extérieur, pour  «Jardins d’idées », création chorégraphique de l’Ensemble LAB//SEM. Elle se forme à la musique et au chant à l’Ecole Atla et continue de se former à la body percussion, au chant et à la composition musicale.

Photo : Lydie

 

Eve Claudel : Metteuse en scène et coordinatrice des Passe La Parole

Après une formation à la Compagnie Maritime/ La Pilotine à Montpellier puis aux Enfants Terribles à Paris, Eve Claudel a travaillé sur plusieurs pièces de théâtre en tant que comédienne telles que Cuisine et Dépendances, Meilleurs souvenirs de Grado ou Marché de dupes de David Sauvage. Elle a joué dans de nombreuses créations jeune public comme Cousin Crad’eau de Richard Malègue, Oups ma tête, aïe mon pied qu’elle co-crée avec Ronan Kernevez, ou encore le Noël des Montgolfières avec la Cie Au P’tit Goût de Pomme. Elle a par ailleurs beaucoup travaillé à l’étranger comme professeur de théâtre au Niger, Vietnam et Cambodge, auprès de publics variés, ce qui lui a permis d’affiner sa pratique de l’écriture et de la mise-en-scène. Elle a participé à de nombreuses mises-en scène, pour du  théâtre et des spectacles jeune public. Elle travaille depuis 2018 au sein de la compagnie IMLA en tant que metteuse en scène et coordinatrice des projets Passe La Parole. En 2021, elle travaille sur les nouveaux projets Unis Cité et Malakoff Humanis.

 

Jeanne Fréret : Volontaire en service civique

Jeanne Fréret est volontaire pour la compagnie IMLA en tant que service civique. Après une licence d’études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle, elle suit une formation d’art dramatique de 4 ans aux conservatoires municipaux de Paris (XVIe puis VIIIe arrondissements). Parallèlement, elle suit pendant 3 ans l’atelier chorégraphique de Nadia Vadori Gauthier. Elle fonde en 2018 la compagnie Cent Pour Seize où elle écrit et met en scène sa première pièce. La même année, elle intègre la compagnie des Férocités Joyeuses en tant que comédienne. Cette année, Jeanne assiste l’équipe d’IMLA pour l’accompagnement des Passe La Parole et des ateliers. Elle aide également à la communication et la diffusion.

imlacommunication@gmail.com

 

 

Célia Pichon : Volontaire en service civique

Célia Pichon est volontaire pour la compagnie IMLA en tant que service civique. Elle se passionne très tôt pour le théâtre grâce à la compagnie de théâtre de rue Les Hallebardiers, à Langres dans laquelle elle joue chaque été depuis 2010. Pendant six ans, elle se forme aux côtés du comédien et metteur en scène Denis Hubleur dans plusieurs disciplines telles que le masque neutre, le clown, l’improvisation et l’interprétation. En parallèle elle s’amuse aussi sur scène avec son groupe de musique Jazz/Pop en tant que percussionniste, batteuse et chanteuse. En 2016, elle quitte sa campagne pour se former aux Cours Florent à Paris puis elle entame un double cursus pour obtenir un diplôme de Chargé(e) de Production et Diffusion du spectacle vivant à l’IESA – Paris. C’est au festival d’Aurillac en 2017 qu’elle met en scène son premier projet en espace public. En 2018 elle connaît sa première expérience professionnelle dans la compagnie Tout(s)-Attaché(s) à Aix en Provence/Marseille aux côtés d’Elsa Grousseau. Elle rejoint en février 2020 la compagnie La Cabarette à Paris en tant que comédienne et coordinatrice. Cette année, Célia assiste l’équipe d’IMLA pour l’accompagnement des ateliers. Elle aide également à la production, diffusion et à la communication.

imlacommunication@gmail.com

 

LES ARTISTES pour « Si c’est une fille … et autres histoires »

 

Camille Tutin : Assistante mise en scène dans « Si c’est une fille … et autres histoires ». Ancienne attachée de production

Après un master de philosophie de l’art à Paris IV, et plusieurs expériences en médiation culturelle  (Festival : Ici et Demain (Paris), Des Jeux du théâtre de Sarlat (24) et Tréteaux Nomades,  Compagnie Mystère Bouffe à Paris), elle se forme au mime corporel dramatique auprès de la compagnie Hippocampe (Paris), et suit divers stages (Théâtre du mouvement).
Camille Tutin est attachée de production, de 2014 à 2016.

 

Nicolas Martz : Régisseur son . Régisseur général et plateau

En 1997, après des études de lettres modernes à  Reims, il suit une formation aux techniques d’enregistrement à l’Ecole des Métiers de la Communication (E.M.C). Appelé au service militaire en 1999, il choisit de devenir objecteur de conscience à l’Ensemble 2e2m. Il réalise alors les enregistrements des concerts et se familiarise avec la composition assistée par ordinateur.
A cette époque, il fonde un groupe de musique électronique, Missmood, et se produit en concert. Il s’oriente vers la création sonore en rapport avec la danse. Il collabore à certaines pièces, œuvres, performances et réalisations avec la compagnie Les gens d’Uterpan et il participe depuis 8 ans aux créations de la chorégraphe Claire Jenny au sein de la compagnie Point virgule.
Il compose pour l’image, le théâtre et les arts plastiques…. Par ailleurs, il sonorise de nombreux concerts et spectacles. Il s’inspire des sons du réel pour le traitement, l’arrangement et la composition.

 

Céline Broudin : Constructrice décors

Comédienne depuis 2004, Céline Broudin est membre de plusieurs collectifs artistiques dont La Compagnie du Niok et Le collectif des Gueux. Artiste polyvalente, elle alterne entre l’écriture, le jeu, et la création plastique (couture, accessoire, décor). Vouée à embrasser les Arts en général, elle entre en licence d’Arts Plastiques en 2011 pour développer sa polyvalence. Nadia Vadori Gauthier, enseignante en action performative à Paris 8, la sensibilise à la méthode BMC (Body Mind Centering), lui ouvrant un champ de recherche sur le rapport au corps et à soi.
Elle a créé les décors et les accessoires de « Si c’est une fille … et autres histoires ».

 

Ben Vanhove : Compositeur

Petit, il commençait à taper sur la guitare classique de sa mère ! C’est donc logiquement vers la guitare et la batterie qu’il s’est dirigé, à l’age de 14 ans. Très vite, il entre à l’American School of Modern Music, qui lui permet de parfaire sa pratique du jazz. De 20 à 30 ans, il collabore avec des artistes tels que Etienne Brachet (Mike Stern), Eric Barret (Marc Ducret), Phil Hilfiker, Antti Makinen(Eü), Amaury Blanchard (Renaud, Mano Solo)….
Ceci tout en développant son goût pour l’arrangement et la prise de son , produisant  des artistes comme René Miller (Blues), Steve Harrison (Rockabilly), Amy Walker (Folk).
Le Théatre a croisé sa route, notamment celle de la Compagnie Jolie Môme avec laquelle il a travaillé un an et demi sur le procès spectacle « Wanted ». Il a été le guitariste de Jim Murple Memorial (ska, rock steady) et continue en parallèle ses activités de réalisateur.

 

Elise Leliard : Costumière

Diplômée d’un DMA Costumier Réalisateur (à Nogent sur Marne, 94). Elle y fait différents stages avec Isabelle Deufin (« Ma Chambre Froide », de Joel Pommerat), à l’opéra Bastille, avec Dulcie Best (« Excalibur », au Stade de France et « Princesse Amazonia », à la Halle de la Villette). En fin d’étude (2012), elle co-réalise le costume du « Roi Nu » avec Nousch Ruellan, dans une mise en scène d’Alexandre Blazy. Puis, réalise et rénove des costumes (« La Controverse de Valladolid » au Théâtre de l’épée de bois, « La Belle et la Bête » pour la compagnie Aigle De Sable, « Interlude » pour la compagnie le Dada Noir, ouverture des studios Besson, Molieratus). http://elleliard.blogspot.com

 

Loïc Fieffé : Comédien

C’est par l’improvisation théâtrale qu’il entre dans l’univers du spectacle en 2001, en jouant dans la troupe Impronet (78) avec qui il se rend dans des festivals internationaux en Suisse, en Belgique et au Québec. Il décide ensuite de suivre une formation de jeu, danse, mime, masque, chant et escrime artistique à l’Académie Internationale des Arts du Spectacle dirigée par Carlo Boso et Danuta Zarazik (promotion 2007). On le retrouve dans différents pièces et styles, du classique au contemporain, présent sur de nombreux festivals de théâtre, notamment le Festival du Mois Molière de Versailles. Il devient en 2015, le directeur artistique de la Compagnie des Croqueurs, et signe plusieurs mises en scène sur Paris (Les Bâtisseurs d’Empire, Blanche-Neige, Les femmes Savantes…) dans un souci constant d’accessibilité au public et de rigueur scénique propre à son parcours. Fidèle à l’improvisation, il est l’entraîneur qualifié des jouteurs semi-professionnels d’Impronet. Il travaille au Groupement d’ Improvisation Professionnel du Luxembourg. Il a également été metteur en scène sur une création documentaire intergénérationnelle aux Lilas d’IMLA (Passe la parole), sur les inégalités femmes-hommes.

 

Marie-Hélène Grimigni : Comédienne

Après une formation en chant, danse, théâtre au samovar avec Franck Dinet, Alain Behar, Suzon Holzer et Marie-Claude Vallez, elle intègre la compagnie de théâtre de rue l’arbre à nomades sur les spectacles Aka, Azar, UPH et Lembayoung. C’est là qu’elle se forme aux échasses. Elle crée la compagnie L’Oiseau Moqueur, où elle met en scène : « En Allant Voir La Mer », « Nous Nous Sommes Rencontrés et Cocottes », cabaret de rue sur échasses. Elle joue dans l’Eau de la Vie d’Olivier Py, mis en scène par Alain Batis, compagnie la mandarine blanche. Elle collabore avec Hélène Boisbeau et crée avec elle la compagnie La Boîte Mondes et créé différents spectacles dont elle co- signe l’écriture. Parallèlement, elle chante dans les différents groupes alternatifs Pusse, (avec lequel elle sort un album Gute Nacht sur le label Mon Slip des têtes raides), Les Elles et Micusnule. Tout au long de son parcours elle continue de se former auprès d’artistes comme ludwik Flaszen, Pei Yang Ling (Opéra de Pékin), Alain Recoing, Alain Lebon, Nika Kossenkova, René Loyon, Rachel Desbois, Frédéric Faye et Ludor Citrik et bien d’autres. Elle est également comédienne-marionnettiste pour « Gérard le canard ».

 

Cécile Martinet : Comédienne

Elle se forme à l’art dramatique à l’école La Casona à Barcelone. En France, elle s’ouvre à d’autres disciplines : la marionnette et le jeu masqué. Puis elle découvre le jeu clownesque avec Rafael Bianciotto, Fransoise Simon ou Marcelo Katz et créé des canevas en solo ou en groupe avec son clown Marguerite. Elle joue dans des spectacles de marionnettes pour enfants ainsi que dans des pièces contemporaines comme les « Mangeuses de Chocolat » de Philippe Blasband, « L’Orgie » d’ Enrique Buenaventura ou «Inventaires » de Philippe Minyana. Elle intervient pour les compagnies Trottoir Express, A Vol d’Oiseau ou Corossol, avec des personnages burlesques ou clownesques. Elle joue dans une création burlesque et musicale « L.A.D.I.E.S » et dans « Au début » de François Bégaudeau.

 

Florent Colautti : Créateur sonore

Après un diplôme en architecture puis en restauration du patrimoine ancien, il obtient un DEM de composition électroacoustique et instrumentale au conservatoire de Bordeaux (Eloy, Havel, Bosseur). A Paris, il se perfectionne auprès de Leroux, Blondeau et Larivière. Il complète sa formation lors de divers stages auprès de compositeurs et artistes. Il collabore avec des centres de création (Scrime, Cesaré, La muse en circuit, Motus), ensembles instrumentaux (Besides, proxima Centauri, Aleph), compagnies de danses et théâtre, compositeurs et musiciens. Il réalise des résidences au Scrime, Fées d’hiver, Grim, La muse en circuit, Landesmusicakademie. Il travaille sur le projet “e-String”, un instrument “maison” hybride entre électronique et acoustique, qui l’amène à développer un projet Art/Science au sein de l’Université Bordeaux I. https://florentcolautti.net/

 

Mathilde Vrignaud : Regard extérieur en danse

Diplômée en danse contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris puis au Centre national la danse en tant qu’enseignante, Mathilde fonde en 2012 l’Ensemble Lab//SEM (Laboratoire : Son Espace Mouvement) dont le travail questionne la place du corps et de ses langages. Elle mène des recherches sur les rapports entre les écritures et les formes de la musique et de la danse à la Fondation Royaumont. Elle organise des rencontres mensuelles de recherche entre instrumentistes, chanteurs et danseurs, mettant en scène avec ce groupe: Jeux d’accords, Air(e) de Jeux. Depuis 2014, elle crée un duo pour une flûtiste et une danseuse pour le très jeune public : Jardin d’idées #1 – In Situ (crée en 2015) et Jardin d’idées #2 – Parcours enfin #3 – Scène (en cours). Elle s’est formée avec l’Association Enfance et Musique à l’éveil artistique chez le très jeune enfant et intervient pour différentes structures de la petite enfance. Elle s’est formée au théâtre musical du Kathakali et du Nangiar Juttu en Inde du Sud. Elle a approfondi ses recherches sur l’écriture chorégraphique à P.A.R.T.S en Belgique puis à New York. Elle pratique l’improvisation, la méthode somatique Feldenkrais, le Yoga, le chant et le piano.

 

Remy Chevillard : Créateur et régisseur lumière

Rémy Chevillard est créateur lumière, comédien et musicien. Il commence le théâtre et le saxophone, dès son plus jeune âge dans de petites associations avant de choisir, adolescent, d’en faire son métier. Il suit une formation générale (classe préparatoire littéraire option théâtre) puis intègre une formation professionnelle de comédien en trois ans à l’École Claude Mathieu. En 2011 Rémy Chevillard rejoint la compagnie des Jeux de Maux regroupant d’anciens élèves de Claude Mathieu. Il y réalise sa première création lumière pour Échouer de Nicolas Barry. Rémy se forme et travaille avec de nombreuses compagnies (Cie des Bacchantes, Cie 25 ter, Cie théâtrale francophone…) et dans de nombreux lieux (Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison, Théâtre 95 de Cergy, Théâtre le Colombier à Bagnolet…) Il conçoit sa lumière non pas comme le moyen d’éclairer des objets, des scènes, des personnages, mais comme un moyen de mettre dans l’ombre, de sculpter ce qui se cache. Parallèlement à sa carrière de créateur lumière, Rémy continue de jouer la comédie dans différents registres et pour différentes compagnie (Théâtre de l’épée de bois, Cie tout le monde dehors, Cie Kadra)

 

Sophie Toussaint Scénographe

Diplômée en Arts Appliqués, BTS Design d’Espace à l’Ecole Boulle et en scénographie à l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre), Sophie Toussaint vit à Paris et travaille avec des compagnies de théâtre, des arts de la rue et de danse. Elle travaille régulièrement avec la compagnie Le Concert Impromptu et la danseuse Violaine Dufès avec qui elle co-écrit le spectacle jeune public Musique de papier ; la Fabrique Fastidieuse ; le Collectif Random ; la Cie Nosferatu ; et plus récemment avec la Cie IMLA. Elle travaille également sur des expositions et des aménagements d’espace pour lesquels elle met au service son savoir-faire et sa vision de scénographe. Passionnée par la danse, elle expérimente la scénographie en rapport au corps ; des éléments qui interagissent avec les acteurs et provoquent une mise en mouvement, des manipulations et une mise en jeu du corps. Passionnée également par l’artisanat elle aime réaliser les patines de ses décors, et expérimenter diverses techniques (modelage, moulages, couture, tissage, gravure, céramique).

 

 

LES ARTISTES pour « Gérard le canard »

 

Olivia Combes : Constructrice marionnette, marionnettiste et comédienne

Olivia passe trois années au conservatoire de théâtre Charles Munch à Paris. Elle suit aussi plusieurs stages notamment de marionnettes au Théâtre aux mains nues et d’expression corporelle avec Nadia Vadori Gauthier. Trois ans plus tard, elle s’envole pour la Biélorussie. À Minsk elle étudiera un an dans l’école Demain le Printemps abordant la méthode Stanislavski et complétant son approche pluridisciplinaire de l’art dramatique. De retour en France , en 2013, elle construit et manipule les marionnettes dans différentes compagnie : pour IMLA dans « Gérard le canard », spectacle de rue pour enfant et pour Michel Potherat dans « Ophélie une jeune fille pure », où elle fait se mouvoir une poupée
géante. Après avoir signé sa première mise en scène, « Ici les aubes sont plus douces », entremêlant la vidéo-projection aux corps des comédiens ; elle monte sa compagnie de théâtre de rue itinérant La Joyeuse Lucie Holle pour laquelle elle écrit et met en scène deux pièces qui voyageront à pied ou à vélo à travers la France ( « Le Temps des Machines » et « NoS FuturS » ). Depuis novembre 2018, elle travaille pour la compagnie La Machine pour qui elle manipule, entre autre, le Minotaure, marionnette mécanique de 15 mètres de haut.

 

Marie-Hélène Grimigni : Marionnettiste et comédienne

 

 

 

 

 

Yohann Chupin : Regard extérieur pour la reprise de 2019

Après s’être formé aux écoles Charles Dullin, et Jacques Lecoq à Paris puis à la Scuola Di Creazione Teatrale Kiklos Teatro en Italie, Yohann entreprend « Cozy », une création collective de la Cie Sabooge Teatre et part en tournée dans l’Ouest Canadien pour différents Fringe festivals.
Grâce la formation de l’école Jacques Lecoq, le mouvement, l’articulation du corps, est essentiel à sa grammaire; ce qui le porte naturellement vers l’univers de la marionnette. De ce fait, engagé en tant que comédien pour des créations, on lui demandera souvent d’imaginer des moments « marionnettiques ». Il collabore en tant qu’interprète pour les compagnies Anonima Teatro, C’est magnifique, Nam-Co, Coupde Poker, La Cie Mungo, Louise et Thelma, Saida Kao, Compas Austral, Les Présents Multiples… Et dernièrement à la mise en scène d’un Kamishibaï « Comment le ciel est devenu grand » pour Saïda Kao.

 

 

 

Maxime Pichon : Compositeur

Maxime Pichon, guitariste professionnel, joue pour Dov Amiel, Furykane, Nightology Tour J&B, Dark Dog et Foster’s et compose pour différentes pièces de théâtre : La classe verte de Cédric Maunier, Pinok et Barbie, de Jean- Claude Grumberg, L’école et moi de Marie Ducatez et courts métrages ; L’art culte de Camille Ghanassia, et Plus on est de fous… de Fabrice Martin. Il enseigne depuis 2004 à l’école Guitar Part et au Studio Paul, ainsi qu’à l’école Maisons des sons depuis 2010.

 

 

Coralie Brialy : Scénographe

Suite à l’obtention d’une Licence d’arts plastiques entre la Sorbonne-Paris 1 et l’université Rennes 2, elle intègre en 2009 le DPEA scénographie à l’école d’architecture de Nantes (ENSA Nantes) sous la direction de Marcel Freydefont. Au cours de sa formation, elle participe à la scénographie d’accueil du public des Naufragés du Fol Espoir – création Théâtre du Soleil – ainsi qu’avec la Cie La Machine lors de la fabrication de modules accompagnant l’Aéroflorale II, en Allemagne.

 

 

 

Myrtille Debièvre : Scénographe

Elle a étudié les arts plastiques et les arts du spectacle à l’université de Provence durant 5 ans. Elle s’y spécialise en scénographie. Elle suit ensuite une formation technique de construction de décors et machinerie à l’école Escénica de Séville pendant un an. Après plusieurs stages en ateliers de construction, notamment en Pologne, elle travaille à l’Opéra d’Avignon comme accessoiriste en 2009, jusque 2011, puis pour différentes compagnies ou théâtres, comme scénographe, constructrice, accessoiriste (Ensemble Le Balcon, le collectif Drao, Cie Pseudonymo et Paille Production), machiniste ou régisseuse plateau (Opéra de Versailles et Festival In d’Avignon). Elle est aussi artiste peintre.

 

Les metteuses en scène et professeures des ateliers et créations auprès d’amateurs

 

Léa Marie : Ateliers EMPRO

Après s’être formée au Conservatoire de Créteil, Léa a intégré l’école Agli Antipodi à Bari en Italie pour expérimenter le théâtre physique. Depuis son retour en France, elle travaille comme assistante à la mise en scène aux côtés d’Alain Guillo, Chistophe Laluque, Hervé Petit, Achille Jourdain et Etienne Minoungou. Elle crée la compagnie E chiudi gli occhi, pour laquelle elle co-écrit et met en scène le spectacle Lettres à l’inconnuActuellement, elle est comédienne au sein de la compagnie Nomades.
Diplômée également d’une formation d’Encadrement d’ateliers théâtre, Léa mène de nombreux cours à destination de jeunes et d’adultes. Son cap : l’aventure collective et l’esprit de troupe ! Dans un cadre humble et bienveillant, elle accompagne ses groupes dans la libération de leur voix, de leur corps et de leur imaginaire. 

 

 

Clémentine Malandin : Ateliers périscolaires

 

 

Après avoir suivi une formation de comédienne à l’école Claude Mathieu, Clémentine travaille autant dans la région parisienne qu’en Normandie : elle a animé des ateliers de théâtre dans des associations rouennaises, mais aussi à la Clinique Édouard Rist dans le XVIème arrondissement de Paris. Parallèlement, elle joue dans des pièces pour les entreprises sur des thèmes comme le handicap dans le milieu professionnel, ou sur les relations interpersonnelles. Plus récemment, elle écrit une pièce destinée au jeune public qu’elle compte bien faire vivre quand la situation sanitaire le permettra. En 2021, elle intègre l’équipe d’IMLA pour animer les ateliers périscolaires au Pré Saint-Gervais.

 

 

 

 

Les artistes et régisseurs.euses des PASSE LA PAROLE

 

Marie Suran : Metteuse en scène

Après une formation à l’école Les Enfants Terribles (Paris), Marie Suran crée la compagnie Les Quatr’Elles, au sein de laquelle elle joue plusieurs spectacles sur la condition féminine. En 2007, elle se lance dans la mise en scène avec Bal-Trap de Xavier Durringer, Et ils vécurent… (qu’elle co-écrit) et Big Shoot de Koffi Kwahulé. En 2015, elle intègre la compagnie Au P’tit Goût De Pomme dans laquelle elle met en scène le spectacle pour les tout-petits La Colline aux Montgolfières puis en 2016 elle crée la suite avec Le Noël des Montgolfières. Depuis 2015, elle travaille comme metteuse en scène avec des collégiens à Clichy et Paris. Elle met également en scène des spectacles dans les Hauts de France avec des comédiens amateurs en difficultés. Marie rejoint la compagnie IMLA en septembre 2020 comme metteuse en scène sur un des projets « Passe la Parole ».

 

Lorraine Poujol : Metteuse en scène

Comédienne, Lorraine se forme au Conservatoire Régionale de Versailles avec Emilie Anna Maillet. Elle se forme à la marionnette avec François Lazaro et pratique le chant, ainsi que le ‘body mind centuring’ et la danse avec Nadia Vadori Gauthier. Elle met en scène l’Opéra des gueux de John Gay en sortant du conservatoire du 19ème. Elle participe aux créations du collectif La Salle (M L’Homme des Bois, Les Poissons Muets, Le Révizor, Roméo et Juliette) et celles de la compagnie l’Envol du Regard (Tsarevna, Alice au pays du Jazz et Le cirque Silencieux qu’elle met en scène et joue en clown). Lorraine s’est formée au clown auprès de Hervé Langlois, Vincent Rouche, Eric Blouet, Catherine Germain, François Cervantès et Bonaventure Gacon. Elle crée avec une pianiste un duo en clown autour de la musique. Lorraine est intervenante et pédagogue, elle donne des ateliers de théâtre à différents publics, enfant et adulte.

 

Clarence Massiani : Metteuse en scène

A partir de 1994, Clarence se forme dans différents cours parisiens ainsi qu’à l’Ecole Suki Whitcomb de Londres. Elle joue au théâtre de lInstitut du Monde Arabe avec la compagnie El Hakawati avec qui elle part découvrir Jérusalem et ses territoires occupés. Elle découvre le cinéma en compagnie de Nabil Ayouch et Patrice Soufflard à travers des courts et moyens métrages, se prête au jeu de films publicitaires et explore également lexercice du doublage pour Arte Télévision. En 2000, elle découvre l’art du récit et se forme à la Maison du Conte de Chevilly Larue et au centre de littérature Orale de Vendôme (CLIO) auprès d’Abbi Patrix, Pépito Matéo et Bruno de la Salle puis, devient artiste associée de la compagnie Speira qui la mène à explorer lart du collectage et de la narration. Forte de tout ce travail, elle publie un premier article « Lart de collecter la parole et de rendre visible les invisibles » dans la revue Nectart aux Editions de lAttribut et s’attèle à l’écriture d’un livre à l’école d’écriture Les Mots à Paris sous l’œil de Chloé Delaume. En tant que metteuse en scène, elle travaille en collaboration avec la MAC, Scène nationale de Créteil autour de créations artistiques pour des lycéens-es, travaille pour le Festival Europe I Hope au Parlement Européen de Strasbourg et rencontre la Compagnie IMLA avec qui elle travaille sur le projet Passe la Parole.

www.clarencemassiani.com

www.speira.org

https://editions-attribut.com/product/nectart-11

Antonin Mège : Régisseur


Après des études de lettres modernes, Antonin étudie la guitare classique et la composition instrumentale au conservatoire de Cergy-Pontoise. Diplômé en 2016, il se perfectionne en composition auprès de Yves Chauris, et auprès de Guillaume Connesson et Alain Besson en orchestration. En parallèle de ses études, il se produit comme guitare en soliste ou au sein de divers ensembles (Ensemble de guitare Pulse, Duo Tellia, Quatuor Kiol). En tant que compositeur, il est amené à collaborer avec de nombreux musiciens et crée régulièrement des pièces pour concerts. Il travaille également pour le théâtre comme compositeur de musique de scène ou diffusée, et pour divers supports audiovisuels (cinéma, institutionnel,…). En dehors de ces activités, il est régulièrement assistant et copiste pour d’autres compositeurs, et professeur de guitare classique et ensemble de musiques traditionnelles en école de musique.

 

 

Antoine Bouaziz : Régisseur

Formé aux sciences et techniques de l’audiovisuel au sein de l’université de Valenciennes, Antoine retourne en 2016 à Marseille, ville où il a grandit. Il s’engage alors auprès de deux associations : le Festival de Martigues (musique et danse du monde) et les Caminots Bolegans (association proche du Massilia Sound System organisant des festivités dans différents quartiers de la ville). En parallèle, il suit en auditeur libre les cours de musicologie de l’université d’Aix-Marseille. En 2017, il commence une formation professionnalisante sur les techniques du son au sein de l’école SAE d’Aubervilliers. Il termine son année par un stage au sein du Sunset-Sunside (club de jazz parisien), est recruté par le club comme intermittent à l’issu de sa formation et travaille aujourd’hui encore à leurs côtés. Il a également travaillé comme régisseur son et lumières au sein du cabaret Michou pendant une année. Son intégration au sein du projet Passe la Parole est une occasion pour lui de retrouver le contact qu’il avait avec les jeunes lorsqu’il était animateur BAFA.

 

Ils ont participé

 

Laura Bauchet : Attachée de production, sur les deux nouveaux projets de création

A l’issu de sa formation en Management des Institutions Culturelles à Sciences Po Lille, Laura a débuté son parcours professionnel à l’administration de production de l’Opéra de Lille. Elle a ensuite entamé une formation de comédienne à l’Ecole Claude Mathieu, qu’elle termine en décembre 2020. En parallèle elle accompagne plusieurs compagnies, à l’administration puis à la production. Elle travaille notamment avec la Compagnie Soleil Sous la Pluie jusqu’à l’automne 2019. En 2020, elle fonde la Compagnie Nectarines à Lille, pour porter ses projets de théâtre contemporains et engagés. Laura a rejoint IMLA en novembre 2019 comme attachée d’administration. Depuis, elle y est devenue attachée de production sur les nouvelles créations de la compagnie.

imlacoordination@gmail.com

 

Noémie Schreiber : Ateliers périscolaires

Après trois années de CPGE littéraire en spécialité théâtre et un Master en management culturel à Sciences Po Lille, Noémie Schreiber obtient son Master Arts de la scène à l’Université Paris VIII, au cours duquel elle effectue une année à l’Université de Stockholm en gender and performance studies. Elle ne cesse d’explorer le théâtre sous toutes ses formes : éducation artistique à lOdéon – Théâtre de l’Europe, dramaturgie, mise en scène, direction dacteurs, ateliers de théâtre, des mémoires sur la performance théâtrale… Elle travaille depuis 2016 avec la Compagnie La Rousse, en tant qu’assistante à la mise en scène sur les spectacles Micky&Addie et Le plus beau cadeau du monde de Nathalie Bensard. Elle est également collaboratrice artistique sur le spectacle PARISBEIRUT de Cécile Roqué Alsina et dramaturge pour le prochain spectacle de la compagnie de danse ACT2. En 2020, elle participe à la fondation du Collectif Corpuscule, un groupe artistique travaillant autour des écritures du réel, dans le cadre duquel elle monte son premier spectacle professionnel, Estonia 94Elle rejoint IMLA en mars 2020 en tant qu’intervenante théâtre pour des ateliers auprès d’enfants.

 

 

 

 

Daniel Bourgy : Auteur et comédien

Daniel BOURGY dit « Tiboul » est comédien-clown et formateur, il intervient dans de nombreuses scènes ouvertes soirées cabaret et carnavals (Paris, Lyon, Tours, Rennes, Barcelone, Londres, Dublin…). Il a joué dans « La pluie d’été » (M.Duras), « Les trois soeurs » (Tchekhov), « Actes sans paroles » (S. Beckett)… etc. En 2009 et 2010, il crée avec Madoray un duo clownesque pour la compagnie IMLA.
Il joue et crée des sketches et spectacles: « La paix! », « Demandez l’armement! »… Il dirige des stages de clown et pratique la musique (saxophone, chant) depuis l’enfance.
Il est co-auteur et comédien dans « Rose et Tiboul« .

 

Laure Dottori : Metteuse en scène

Issue d’une famille d’artistes, très jeune elle débute la danse, le piano, et le théâtre. En 1998, à 19 ans, elle voyage pendant quelques années en Inde, en Asie du sud-est et à Madagascar.. A son retour elle travaille avec Marie-Laure AGOPIAN sur des contes malgaches et spectacles de rue au sein de la Cie Théâtre du Manguier, et ce, jusqu’en 2010. En 2002, elle rencontre Bernard PALMI, auteur, comédien, clown et musicien. Entre eux, naît une rare complicité qui marque son parcours. Lors d’un de ses stages de clown, en 2003, elle rencontre Jean-Christophe PETIT qui devient son partenaire de scène. Ensemble, ils créent plusieurs spectacles et performances dont « Bouh » et « Comment se faire des amis ».
De 2004 à 2010, elle pratique l’improvisation théâtrale en match d’impro et travaille avec la Cie des Bouffons sur des créations en événementiel et en rue. Elle met en scène plusieurs spectacles de théâtre et de clown auprès d’enfants et d’adolescents. En 2009, elle adapte trois contes qu’elle joue seule en scène. « Edmonda » est une de ses dernières créations, un duo (clown/danse) avec Laurence MAILLOT. Elle tourne dans plusieurs courts-métrages (« Fleurs d’automne », Homo-machina », « Présages »…).
En 2011, elle écrit et réalise son premier film « MORITURI » (33’22). Elle a plusieurs projets d’écriture dont celui d’un solo. Elle a mis en scène « Excusez-moi c’est l’émotion » pour la Cie IMLA.

 

Estelle Baudou : Assistante à la mise en scène

En formation en art dramatique à Lyon de 2007 à 2010 et depuis à Paris (conservatoire du 8ème arrondissement), elle complète sa connaissance du plateau par un master recherche en études théâtrales (université de Paris X). En 2009, elle met en scène Iphigénie à Aulis d’Euripide dans sa propre traduction avec le soutien de la mairie de Lyon et l’université Jean Moulin (Lyon III). Se consacrant principalement à la dramaturgie et à la mise en scène, elle s’implique dans des projets aux horizons divers, allant du spectacle jeune public aux créations cinématographiques (185 de N.Panay).Elle est assistante à la mise en scène sur le spectacle de Gérard le canard.

 

Orit Mizrahi : Regard extérieur sur « Excusez-moi c’est l’émotion » et « Gérard le canard »

Formation de comédienne à l’Ecole Charles Dullin, au Théâtre Gô dirigé par Anne Delbée et Jacques Fontaine et par des stages avec John Strasberg. Formation de clown avec Hervé Langlois. A joué Molière, Racine, Pirandello, Gorki, ainsi que Tédès, Melquiot, et autres pièces contemporaines, dans les mises en scène de Jacques Baillon, Anne Delbée, Jean-Pierre Durand et Claude Barichasse (Cie Cassé Simple), Pascal Tédès (Cie du Carambole), Yamina Hachémi (Théâtre Temps), Natacha Bianchi (Atelier Intemporain), Claudia Morin. A été formé à la marionnette chinoise par Grégoire Callies (directeur du TJP/CDN d’Alsace à Strasbourg de 1997 à 2012) et a joué et manipulé, entre autres, dans Adam, Eve, Lucifer, Dieu et les autres d’après Imre Madach (2001) et La neige au milieu de l’été de Guan Hanging (2004). A participé de 2010 à 2012 à un trio de clowns féminin avec le spectacle Entrez c’est ouvert. A joué au cinéma avec Laurent Boutonnat, Claude Zidi, Jacques Rouffio, Raphaël O’Byrne. A mis en scène avec « Petite Lumière », sa propre compagnie, Hyménée de Gogol (2005), Les Animaux de tout le monde, spectacle musical jeune public d’après le recueil de poèmes de Jacques Roubaud (2007) et Le Domovoï, inspiré de l’imaginaire des contes russes, de Georges Perla (2010). A mis en scène un duo clownesque, Errances, au Théâtre en l’air (2016). Parcours parallèle comme éclairagiste pour, notamment, des spectacles d’Anne Delbée, Claudia Morin, Jean-Luc Paliès, Yves Penay et Grégoire Callies.

 

Simon Pochet : Régisseur son pour les Passe La Parole

A la fois auteur documentaire et technicien du son, son travail s’inscrit dans des projets aux formes variables, du documentaire radiophonique à la vidéo, en passant par le théâtre et l’installation multimédia. Diplômé du Master Pro Image et Société (Evry) après un parcours en anthropologie, il opte pour une démarche d’exploration des lieux et leur mémoire, tel que Le 47 rue de la Goutte d’or, documentaire sonore de 58 minutes (réalisé au côté de Nina Almberg), diffusé sur France Culture (juin 2015). Son parcours est marqué par plusieurs voyages au Proche-Orient d’où sont nés des collaborations artistiques, avec les artistes syriens Bissane al Charif (installations multimédia Sham et Mémoires de Femmes) et Wael Ali (pièce de théâtre : Je ne m’en souviens plus). Il participe à un film court-métrage autour de la cartographie subjective pour un projet web multimédia « Fenêtre sur Clignancourt » (La Sierra Prod). Il collabore avec le collectif MU sur des  créations sonores géolocalisées. Il développe aussi un travail de composition musicale électro-acoustique et intervient auprès de jeunes publics dans différents ateliers de création et d’initiation aux techniques du son et de l’écriture documentaire.

 

 

Ils ont été volontaires en service civique

 

Joyce Eude

 

Après des études en lettres et sciences humaines Joyce a choisi de travailler dans la communication, en particulier dans les secteurs culturels et/ou solidaires, socialement utiles. Communication interne, externe, institutionnelle, numérique, relations presse, relations publiques… Il aime la polyvalence du métier ainsi que la gestion de projet et le travail d’équipe. C’est sa mission en service civique chez IMLA qui lui a permis de préciser ce projet : devenir un chargé de communication « de terrain », c’est-à-dire en contact avec les personnes et les projets sur lesquels il communique – publics, professionnels, partenaires… Joyce poursuit maintenant son parcours avec des expériences professionnelles et associatives variées pour continuer d’apprendre.

 

 

 

Soline Lodin

 

Après des études en communication, Soline s’est demandé dans quel secteur elle aurait voulu mettre en pratique ses compétences. Ayant fait du théâtre au lycée, c’est naturellement vers ce milieu qu’elle s’est tourné et a choisi le service civique pour tester cette voie. Au cours de cette période au sein de la compagnie IMLA, Soline a rencontré de nombreuses personnes et expérimenté énormément de choses qui lui ont permis de valider son projet. C’est dans le divertissement qu’elle continue son bout de chemin tout en gardant un lien avec la culture et la création artistique.

 

 

 

Caroline Raissa Coulibaly

 

Ayant un fort intérêt pour les activités permettant de créer du lien, Caroline a effectué différents bénévolats dans ce sens avec des organisations telles que les Petits Frères des Pauvres et Habitat et Citoyenneté.  Très intriguée par les actions Passe La Parole que met en place la compagnie IMLA, elle a pu rejoindre l’équipe en tant que service civique. Cette expérience lui permis de s’immerger dans l’univers artistique mais aussi participer à la mise en place d’activités intergénérationnelles autour du théâtre.  Diplômée en sociologie et en management, Caroline poursuit des études en gestion de projets de développement durable.